Session : Archives et open data

 

L’open data : source d’injonctions contradictoires pour le partage des données d’enquêtes en SHS?

Par Emilie FROMONT et Valentin BRUNEL, Centre de données socio-politiques (Sciences Po)

Le contexte d’open data initié, à la fois par les politiques gouvernementales et européennes, incite les institutions à rendre accessibles leurs données à différentes fins (transparence et validité des résultats scientifiques, réutilisation, etc.).
Le Centre de données socio-politiques (CDSP), unité mixte de service de Sciences Po et du CNRS, propose depuis 2006 à la communauté scientifique des services de documentation et de diffusion de matériaux d’enquêtes en sciences sociales (transcriptions d’entretiens, notes d’observations ethnographiques, brouillons de chercheurs, bases de données, résultats d’élections etc.). En 2012, le CDSP a étendu son offre de services avec l’équipement d’excellence DIME-SHS (Données Infrastructures et Méthodes d’Enquête en Sciences Humaines et Sociales) qui vise à doter la France d’une structure en matière de collecte, d’enrichissement et de diffusion des données pour la recherche en sciences humaines et sociales. DIME-SHS propose des ressources aux chercheurs pour produire ou réutiliser des sources dont la qualité repose sur une grande rigueur méthodologique.
Pour effectuer ce travail de documentation, de diffusion et d’archivage de ces archives d’enquêtes différents profils (archiviste, documentaliste, survey managers, data managers, développeurs) interviennent au cours du cycle de vie des données et tentent ainsi de répondre aux défis du numérique et de la mise à disposition.
Cette communication propose un retour d’expérience sur le travail commun effectué au CDSP afin de répondre aux défis de l’open data (rendre accessible à tous des données compréhensibles et intelligibles dans des formats pérennes) tout en respectant des injonctions pouvant parfois sembler contradictoires (mise en place du RGPD, protection des données personnelles ou sensibles).

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire